L’hiver canadien et ses grands froids s’installeront bien assez vite, mais il est encore temps de profiter des derniers jours de l’automne pour examiner l’isolation des combles de votre propriété. Une isolation insuffisante des combles augmente les risques de formation de digues de glace sur le toit. Ce phénomène peut entraîner des infiltrations d’eau à l’intérieur du domicile et des dommages aux bardeaux du toit, autrement dit, des problèmes indésirables et surtout coûteux. Nous vous invitons à lire cet article pour en apprendre davantage sur l’isolation des combles et les digues de glace. 

Qu’est-ce qu’une digue de glace?

Une digue de glace se forme lorsque la glace s’accumule sur l’avant-toit d’un toit incliné d’une maison chauffée. La chaleur qui s’échappe de la maison contribue à la fonte de la neige qui recouvre l’avant-toit et à la formation de glace. Cela crée une série de glaçons suspendus au toit. 

La présence de glaçons suspendus empêche l’eau de fonte de s’écouler comme elle se doit. Le résultat? Une accumulation d’eau qui entraîne bien souvent des infiltrations par le toit et des dommages touchant la structure interne de la maison.

Qu’est-ce qui cause une digue de glace?

La formation d’une digue de glace dépend de trois facteurs qui doivent tous être réunis : perte de chaleur, fonte de la neige recouvrant la toiture et température extérieure. Une digue de glace ne se forme que s’il y a présence de neige sur le toit. Généralement, la température de la partie supérieure du toit sera supérieure à 32 °F/0 °C (point de congélation) alors que la température de la partie inférieure du toit sera inférieure à 32 °F/0 °C (point de congélation). 

La neige accumulée sur la partie supérieure du toit (dont la température est supérieure au point de congélation) fond et se dirige vers la section plus froide du toit. Cette eau de fonte gèle et forme une digue de glace. Si de plus en plus de neige s’accumule sur la partie supérieure du toit, la digue de glace gagne alors en expansion, mais uniquement sur la section du toit dont la température est sous zéro. 

En présence d’une digue de glace, la neige fondante ou l’eau de fonte s’accumule derrière celle-ci. En raison de sa forme liquide, l’eau de fonte n’a nulle part où aller et s’infiltre dans les minuscules fissures ou ouvertures du toit dans les combles. Et cela ne s’arrête pas là! Selon la gravité de la fuite, l’eau peut aussi s’infiltrer par les plafonds et les murs extérieurs. 

Quels sont les dommages qu’une digue de glace peut causer si on ne s’en préoccupe pas?

À première vue, une digue de glace peut paraître inoffensive, mais détrompez-vous! Une digue de glace peut entraîner des dommages importants si vous ne vous en occupez pas, dont ceux-ci :

  • Gouttières arrachées 
  • Bardeaux de toit détachés 
  • Fuites ciblant le toit et les combles 
  • Infiltrations d’eau dans la maison 
  • Infiltrations d’eau par les plafonds 
  • Infiltrations d’eau par les murs extérieurs 
  • Revêtement de sol déformé 
  • Peinture écaillée 
  • Plafonds tachés ou affaissés 
  • Moisissure 

Isolation des combles : quelle sont les options les plus avantageuses?

Pour une protection additionnelle cet hiver, il est bon pour les propriétaires de connaître l’état dans lequel se trouve l’isolation des combles. Si vous vivez dans votre demeure depuis plusieurs années déjà et que vous n’avez jamais entretenu ou remplacé l’isolant actuel des combles, ne vous étonnez pas si vous ressentez l’effet de courants d’air par temps froid. 

De plus, un faible rendement énergétique peut signifier que vous êtes habitués à payer des coûts de chauffage et de climatisation élevés. Une meilleure isolation des combles favorise le maintien d’une température intérieure stable et agréable tout au long de l’année. Au Canada, nous retenons 4 types d’isolation.

Isolant injecté ou soufflé

L’isolant injecté ou soufflé est un choix populaire puisqu’il est écologique et atteint les endroits moins accessibles comme les cavités murales. Ce type d’isolant est durable et s’adapte à plusieurs configurations de charpentes et de combles. Ce type d’isolant est habituellement fait de fibre de verre ou de cellulose. 

Isolant en mousse pulvérisée

Une autre option est l’isolant en mousse pulvérisée qui nécessite moins d’espace et prévient les dommages causés par l’humidité et les pertes de chaleur. Ce type d’isolant s’utilise généralement dans les maisons dotées d’un toit incliné là où l’espace entre les solives est restreint et où un matériau isolant à valeur R plus élevée est requis.

Isolant en matelas

L’isolation en matelas, qui résiste au feu, est une autre alternative populaire, qui plaira surtout aux propriétaires qui prennent leur budget au sérieux. Faits de fibre de verre ou de laine minérale, les matelas isolants sont taillés selon les dimensions normalisées utilisées dans l’industrie et conviennent tout à fait aux combles. 

Étanchéisation à l’air

L’étanchéisation à l’air n’est pas un isolant en soi, mais optimise le confort intérieur et l’efficacité énergétique. En procédant à l’étanchéisation des combles, vous colmatez des fuites d’air importantes pour contribuer au maintien d’une température stable et agréable dans toute la maisonnée. Plusieurs propriétaires optent pour la combinaison d’un isolant et d’une étanchéisation à l’air pour obtenir une meilleure protection et éviter la formation de digues de glace durant l’hiver. 

Quelles sont les valeurs d’isolation et quelle doit être la valeur d’isolation des combles?

L’isolation des combles d’une propriété se mesure en valeur R par pouce d’épaisseur. Une valeur R décrit la capacité d’isolation du matériau (sa résistance thermique). En d’autres mots, la valeur R indique l’efficacité de l’isolant à freiner le flux de chaleur (la chaleur qui s’échappe de la maison ou qui y entre). 

Les valeurs R varient selon le type, l’épaisseur et la densité des matériaux isolants. De façon générale, la valeur R recommandée pour l’isolation des combles des propriétés canadiennes se situe entre R50 et R60 sur l’échelle des valeurs R. Néanmoins, les températures hivernales telles qu’on les connaît au Canada dégringolent dans le nord et le nord-est du pays. Ainsi, pour les maisons situées dans ces régions, une isolation des combles avec une valeur R plus élevée est souvent de mise. 

AmeriSpec peut vous aider avec l’évaluation énergétique de votre maison et le programme Initiative canadienne pour des maisons plus vertes

Non seulement une isolation insuffisante des combles et les pertes de chaleur qui y sont associées peuvent avoir un effet drainant sur votre maison, mais aussi sur vos finances. Or, une évaluation énergétique d’AmeriSpec peut vous rendre service. Propriétaires, acheteurs ou entrepreneurs en construction, nos conseillers en efficacité énergétique formés et certifiés par Ressources naturelles Canada peuvent vous fournir une cote ÉnerGuide ou une accréditation ENERGY STAR® pour une propriété en particulier et vous expliquer comment la rendre encore plus écoénergétique. 

Aussi, AmeriSpec peut vous épauler si vous souhaitez tirer parti du programme Initiative canadienne pour des maisons plus vertes. Notre évaluation écoénergétique ÉnerGuide peut vous guider si vous désirez procéder à des rénovations écoénergétiques dans le cadre du programme de subvention. Pour vous lancer, visitez le site Initiative canadienne pour de maisons plus vertes et sélectionnez AmeriSpec du Canada en tant que fournisseur de service lorsque vous remplissez le formulaire. 

Exigez plus qu’une inspection. Exigez une inspection AmeriSpec.